loin l\'un de l\'autre

loin l\'un de l\'autre

Pâques, camp d'été et crise de foie... gras

Salut à tous et, avec un peu de retard, joyeuses Pâques.

Ici, l'évènement a été fêté comme il se doit avec un gros repas et le chocolat qui va avec.

Pour ce repas de paques, il a été décidé de profiter du fait que nous (les techniques) devions mettre en route la centrale du camp d'été afin de tester les procédures de mise en marche, et ainsi chauffer le bâtiment vie du camp d'été. Le repas Pascal ne se passera donc pas à Concordia.

Démarrer le camp d'été n'est pas une mince affaire et Patrick et Laurent ont mis plus d'une journée pour commencer à réchauffer le bâtiment où se déroulerait le déjeuner. Ensuite, il faut bien s'organiser (surtout Giorgio) car la cuisine du camp d'été (qui est notre base de repli en cas de grave problème sur Concordia) ne doit 
nous servir, pour ce repas, qu'a faire réchauffer les plats.

Dimanche, 11h30. Je sors le skidoo de son "garage" et lui mets un traîneau afin d'emmener  Giorgio et son attirail vers le camp d'été. Déjà, il avait annoncé la couleur... On va manger et pas qu'un peu. Boire aussi... Mais les policiers ne sont pas sur le chemin du retour. Au menu de cette orgie culinaire, foie gras maison (environ deux kilos rien que pour ce repas), Gnocchi maison (et ce n'est que l'entrée) suivi du traditionnel agneau et de ces pommes de terre sautées. Heureusement, on  fait l'impasse sur le fromage. Heureusement. Car le 
dessert est bien entendu l'œuf. Un oeuf fait 100% maison, du moule (préparé en plâtre par le doc - faut pas se casser un bras on a plus de plâtre, je rigole) jusqu'a la finition. Giorgio et Zalpha ont passé des nuits (presque) blanches à le préparer.

Au final, 67 cm de haut, 45 de large, 8 kilos et 72000 kcal. Ce sont les dimensions de cet oeuf. Zalpha a fait une plaque en pâte d'amande pour marquer l'évènement (Oeuf de concordiasaurus antarcticus).

Bref, une bonne après-midi qui s'est soldé pour ma part une sieste (qui dort dîne comme on dit). Mais c'est surtout car je devais m'occuper de la surveillance de la centrale du camp d'été dans la nuit  de dimanche à lundi. Patrick venait de faire celle de la veille et était plutôt fatigué... Trop pour que je lui laisse faire la suivante. 
Bref, cette "nuit centrale" m'a rappelé celles passées à DDU. Souvenirs, souvenirs.

Bon je vous laisse. J'ai du foie gras à finir. En ce moment c'est foie gras matin, midi et soir... On se refuse rien. C'est difficile l'antarctique pfff....

A plus

Seb

Photos de Roberto Rainis

 

Autres photos à voir dans l'album...



24/03/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres