loin l\'un de l\'autre

loin l\'un de l\'autre

Les joies de la mécanique en Antarctique!

Salut à tous

Voilà un moment que je ne vous avais pas parlé de mon travail. J'ai entrepris le mois dernier de faire la révision de la chargeuse. il faut dire qu'elle vient gentiment de fêter ses 7000h.
Alors pour l'occasion, je me suis dit que j'allais la bichonner, prendre soin d'elle et la rendre comme lors de sa sortie d'usine... ou presque. Toujours est-il qu'à grande révision, grands travaux. Surtout si certaines choses n'ont jamais été faites.

Début de révision: pas de soucis. Nettoyage des filtres à air, tout se passe à merveille. C'est alors que je passe à la phase 2 qui prévoit un nettoyage rapide des radiateurs... Et c'est là que les choses se gâtent. Je commence le nettoyage à la brosse à dent et me rends vite compte que personne n'a jamais pris soin de le nettoyer. J'ai même eu la chance de retrouver des plumes de manchots Adélie datant de l'époque où le véhicule se trouvait à Dumont D'Urville.

Que faire...

Je décide de les déposer pour un nettoyage complet dans la centrale (normal, il y fait plus chaud). Plusieurs heures sont nécessaires pour faire tomber les 3 radiateurs. Mais lors de la dépose du dernier, celui si touche un flexible et le casse. Pourtant, j'avais prévu que le radiateur et le flexible se télescopent et j'avais agi en conséquence en chauffant au préalable le flexible... Pas assez sans doute.

Qu'a cela ne tienne. Mon inventaire (que j'ai réalisé le mois dernier) me dit que j'ai un flexible de rechange... Mais après une heure passée dans mon magasin, impossible de mettre la main dessus. Deux solutions, la première est que je me sois trompé lors de mon inventaire et la seconde, que j'ai perdu le flexible de rechange... Personnellement, la seconde me parait peu probable. D'autant qu'il est plus que possible que je me soit trompé en recopiant le numéro d'un autre flexible (celui que je cherche s'appelle 8Y9285 et j'ai trouvé un 8Y9286). Bref, il va falloir réparer.

Je nettoie donc les radiateurs, les repose, refait le plein de glycol dans le circuit de refroidissement et rebranche la chargeuse sur du 220V pour pouvoir réchauffer le moteur.

Erreur! il semble que la résistance du circuit de refroidissement (elle sert à maintenir le moteur chaud durant ses phases d'arrêt) n'ait pas apprécié que je la stoppe.

Et faut faire repartir la chargeuse... Garée je vous le rappelle dans un garage non chauffé (par ma propre décision je tiens à le souligner). Opération réchauffage donc.

Je branche le 220V en prenant soin de faire disjoncter le système de réchauffage du circuit de refroidissement, je mets un chauffage 6 kW pour réchauffer le haut du moteur et un autre situé sous la chargeuse pour réchauffer le bas du moteur.

A ce moment, tout démarrage est encore impossible. J'ai encore mon flexible cassé à réparer. Et là aussi, c'est pas le plus simple car:

1°) Le flexible est difficilement accessible.
2°) Il est long et il fait froid.
3°) La cassure est très mal placée
Donc je ne peux déposer le flexible mais découpe tant bien que mal la partie cassée. S'ensuit alors toutes sortes d'idées de réparation. Au final, un tube d'acier passer autour (pour pouvoir rentrer dans les extrémités du flexibles) devrait faire l'affaire. Du moins, je croise les doigts.

Je redémarre donc la chargeuse afin de vérifier l'étanchéité de ma réparation. Nickel, ça tient.

Je pars mettre de la neige dans le fondoir histoire que la chargeuse chauffe, la stoppe et me mets au travail sur les vidanges et les changements de filtre. J'en profite également pour vérifier l'état des fusibles, inspecter les courroies et, si besoin est, les retendre un peu.

La bonne nouvelle à ce moment là est que la chargeuse fonctionne toujours aussi bien... mais sans la résistance, faut que je la chauffe avec le 6kW à chaque fois que je veux la démarrer. Une réparation s'impose donc.

Premièrement, faut déposer la résistance. Et là, vu où elle est placée, c'est pas la plus mince des affaires. Je parviens avec peine (j'ai dû travailler sans gant car l'endroit est étroit) à déposer le faisceau électrique, les flexibles et la fameuse résistance. Et dire qu'il va falloir la remettre... Rien que d'y repenser, j'en ai froid au mimines.

Retour au chaud, démontage de la "chaudière". La résistance a effectivement pris un pète et doit être remplacé. Mais ici, on ne peut remplacer les choses comme cela. Il n'y a pas de rechange et le premier vendeur de résistance est à plus de 4000 km.

Improvisation. Réflexion. Solution... Ma résistance doit faire 2kW. Il est sur la base une machine à laver servant pour pièces détachées avec une résistance 1950W. Je démonte donc la machine, récupère la résistance... Trop grosse pour rentrer dans la "chaudière" de la 
chargeuse. Va falloir en refaire une.

Voilà pour le moment où j'en suis. Cette semaine sera consacrée à utiliser le tour, faire de la soudure, des copeaux... Bref, bien passionnant.

Après, la chargeuse sera quasiment finie. Juste deux ou trois bricoles à fignoler et elle sera opérationnelle pour la période de nuit sans que j'aie besoin de faire de grosse maintenance... Du moins j'espère.

Allez à plus

Seb

Les photos prises par Doudoux sont dans l'album photos du blog.



10/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres