loin l\'un de l\'autre

loin l\'un de l\'autre

Les caissons

Hello à vous,

Bien que j'aie déjà envoyé les vidéos, voici un petit texte pour résumer les évènements de dépose des caissons. En plus, ça fait un moment que j'ai pas écrit. Il faut dire le mois de juillet avait bien commencé et s'est poursuivi sur un bon rythme jusqu'à ce que nous décidions de prendre (enfin) quelques jours de repos la semaine dernière.

Je vous avais laissé, si ma mémoire est bonne, avec la fin du nettoyage du fondoir, signifiant aussi le début des ennuis d'eau.

Petit résumé des épisodes précédents (ça fait un peu "feux de l'amour"  non!!!).

Fin juin, nous décidons de nettoyer le fondoir (vu la tête des filtres à micrométéorites, il en avait plus que besoin). Après milles et unes péripéties, nous parvenons à nos fins mais au moment de remettre la pompe d'aspiration des cuves eau douce en service, cette dernière refuse de s'amorcer. Après conclusion qu'une prise d'air devait se trouver sur la ligne (qui est tout sauf petite), nous décidons de déposer le tout (à savoir tuyauteries et caissons) afin de réaliser un travail que nous devions faire en hivernage (mais pas à cette période): refaire l'isolation des caissons.

1. Oter les tuyauteries

Bon, on peut pas dire que ce fut ce qu'il y a de plus compliqué. Pour vous expliquer les caissons (même si vous en avez une vague idée avec la vidéo), ils sont en bois, ont une longueur de 2m40, une largeur de 36cm et une hauteur de 45cm. Jusqu'à il y a peu, ils étaient remplis de laine de verre entourant une tuyauterie en PEHD de différents diamètres où passe l'eau et, le plus proche possible, une tuyauterie contenant du glycol. Ce système permet un échange thermique afin de maintenir une certaine température dans la tuyauterie d'eau.

La partie supérieure de l'isolation en laine s'enlève relativement facilement ce qui donne accès à la tuyauterie. Il n'y a plus qu'à lui enlever les raccords et la rentrer vers concordia. Pas très compliqué comme je vous le disais... C'est après que les choses se gâtent.


2. Préparer les caissons pour la dépose.

Les caissons sont maintenus entre eux par trois plaques de bois vissés par quelques banales vis à bois... En France, déposer toutes ces plaques ne vous prendrez pas plus de 15 minutes... Même avec une batterie déchargée sur votre perceuse visseuse. Ici, on a mis plusieurs jours.

Explication du problème. Nous avons affaire à une tuyauterie PEHD semblant peut étanche, isolée par de la laine de verre. Alors forcément, même s'il y avait une petite fuite, l'eau s'est écoulée sur la laine de verre, s'est infiltré dedans et tout a fini par geler.

Et quand je vous parle de gel, ce n'est pas petit gel du mois de janvier à paris... Non, non, il s'agit du bon gros bloc de glace aussi grand et épais que la laine de verre. Parfois, c'est 15 cm de glace dure comme de la pierre qu'il va falloir casser... Pour 6 malheureuses petite vis et une plaque ridicule.

Je crois que toute explication est inutile... La petite vidéo vous permettra de mieux vous rendre compte à quel point on en a ch...

Donc durant trois jours, Patrick, Doudoux et moi étions alignés en rang d'oignon, à genoux devant "notre" bout de glace à tenter d'enlever ces foutues vis. Chacun avec les outils adéquats. Un décapeur thermique, un marteau et un "piolet", à tenter de faire fondre, de gratter, voire d'exploser la glace. Le tout bien entendu dans un froid à ne pas mettre un manchot dehors. N'oublions pas que la glace que nous cassons est mélangée avec la laine de verre ce qui provoque tout de même quelques désagréables démangeaisons.

Une fois toutes les vis enlevées, les plaques déposées et les mains réchauffées, nous pouvons passer à la troisième étape


3. Dépose des caissons.

Inutile de préciser qu'une tentative de dépose des caissons à la main est difficile voire impossible. Il faudrait passer le garde-corps et descendre une échelle. Et il est bon de rappeler que la glace (celle qu'il reste sur les 2m où il n'y avait pas de plaque en bois) c'est un tantinet lourd. Et je ne parle pas du manque d'espace que nous avons sur les passerelles.

Non, le meilleur moyen, c'est de les descendre à la chargeuse, de les emmener avec l'engin près des escaliers se trouvant entre la centrale et le bâtiment bruyant et de monter quelques marche en portant les caissons afin de le placer dans la passerelle en haut d’escaliers.

La manœuvrabilité de la chargeuse aidant grandement dans ce genre d'opération, me voilà donc à déposer un par un les caissons et les amener à Fabrizio et Doudoux qui, avec leurs petits bras musclés finissent le travail.

Une fois les caissons à l'intérieur, il va falloir les préparer. Mais ça c'est une autre histoire

Salut à tous.

Seb

 


1 - Caissons explication de la manip
envoyé par sebetdidine

 
 
 
 


24/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres