loin l\'un de l\'autre

loin l\'un de l\'autre

Le poisseux de l'année

Bonjour à tous,

Ca y est, c'est confirmé. Après des études poussées et approfondies sur la question je peux enfin l'affirmer: si chaque hivernage a son lot de poisses, cela vient toujours d'un poisseux. Et ici, cet être étrange sur qui toutes les pannes tombent a un nom: Doudoux.

Il est un être au dessus de sa tête qui doit être un ange gardien de la scoumoune dont la mission est de faire en sorte que la poisse s'abatte sur le pauvre Erick et le colle sans qu'il puisse s'en débarrasser, telle de la super glue lorsqu'on s'en met sur les doigts.

La poisse, il l'attire comme un aimant et la garde pour lui tout seul. En trois mois et demi d'hivernage, notre Doudoux national vient de nous prouver que nous devons nous préparer lorsqu'il se met "au travail":

1°) Il ne faut pas lui confier quoi que ce soit sans avoir invoqué les esprits du bien et l'avoir muni d'une amulette magique 100% plastique, 100% made in Taiwan, achetée à un aborigène (qui me l'a garantie faite main) dans les bas-fonds de Sydney.

2°) Il faut toujours vérifier que la special rescue team soit prête avant qu'il ne parte en expédition. Non pas pour la sécurité de ce sympathique phénomène dont la bonne fée poisse l'a également muni d'un parapluie anti-retour lui permettant de jouir allégrement de sa poisse sans à en subir des conséquences physiques, mais pour le matériel qu'il utilise et qui reste en général en panne au milieu des routes la base.

3°) S'il doit rentrer en avion, qu'il rentre seul... Pour le bateau c'est pareil. C'est un coup à se prendre un skua dans une hélice ou de se faire attaquer par un calmar géant.

Pour résumer vite fait, le travail (officiel) de Doudoux c'est l'astronomie. Bon, la poisse dans son travail, c'est son rayon et je n'en parlerai pas. Mais il en voit de toute le couleur. Comme on dit ici: "Chez les astros, tous les jours un plan mou nouveau"

Son travail officieux est l'organisation de "MOON" (ou plutôt de feu "MOON") qui est le PC de partage que nous utilisons pour mettre des films, des photos... "Moon", c'est le remplaçant de "sun" qui est l'ancien disque dur qui a cramé le mois dernier sous l'ère du roi Doudoux et le prédécesseur de "Earth" qui le remplacera dans les prochains jours pour, soyons honnête et réaliste, finir dans le même état que ses deux prédécesseurs. Car Doudoux, il a aussi la poisse 
avec les PC, entre ceux de la base qui crament et ceux de son travail qui supportent mal le froid... On le voit souvent rapatrier du matériel de sa plate-forme de travail vers son bureau.

Mais je me demande si ce que notre champion de la gangrène n'aime par dessus tout ce n'est pas de me pourrir les (pardon "le" puisqu'il n'y en a qu'un seul à tourner) skidoos.

Certains d'entre vous ont peut être déjà suivi les exploits du "skidoudoux" (c'est comme cela je nomme le duo infernal) sur le blog d'Erick. En récapitulant, après des retournements, des enlisements, des pannes d'essence au milieu de la pampa, des "rayures" sur le pare-brise qui ont plus l'aspect de cratère que de rayures,  des panneaux de construction qui traversent la rue sans prévenir, le skidoudoux ne s'en tirait pas trop mal. L'engin tournait encore et même bien et le bonhomme était content et sans une égratignure.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin (non définitive). En cette soirée du 15 mai, peu après le repas, une coupure de courant à la tour américaine a obligé nos astros à aller remettre les manips en route. Erick, d'un courage fou mais très rapidement refroidi par les -72°C extérieur décide d'utiliser son joker "skidoudoux". A ce moment, j'avoue avoir déjà mal senti l'affaire. Fait un peu froid pour un skidoo qui ne devait pas fonctionner en hiver. Toujours est-il que le skidoudoux s'en va pétaradant et fumant. Moi, je vaque tranquillement à mes occupations.

Une heure plus tard, je repasse devant le bureau technique et croise Zalpha qui me dit: « Doudoux à quelque chose à te dire ». Aïe!!! Ca sent le coup foireux à plein nasaux. Faut dire, vu le passif du bonhomme, rien de bon à présager. Mille et un scénarii se bousculent dans ma tête... Et en effet, Doudoux, tout fier, m'exhibe une photo de l'engin. "Regarde bien me dit-il"... en effet, ce brise-tout a fini d'exploser le pare brise de son fier destrier. L'histoire est bête. Après avoir mis un peu de start-pilot dans le moteur, il a refermé un peu brutalement le capot moteur ce qui a eu pour effet de faire exploser le pare-brise en plastique. Jusqu'ici, tout va bien. Tout est normal.


Mais au vu de la photo, je vois bien que le skidoo est moteur arrêté du côté de la tour américaine. et un skidoo moteur arrêté à -70°C n'a que peu de chance de repartir. "Ben oui! on est rentré à pied, répond Doudoux". Bon ça veut dire qu'il va passer du temps dehors car j'ai pas encore fini la chargeuse donc ne peut venir le récupérer. D’où le terme de Special rescue team dont je fais mention plus haut dans l'article.

Au final, j'ai conseillé à Erick d'écrire tous ses petits déboires afin de sortir un livre. Erick, il dit toujours: "Moi, j'aime bien les plans mou". Mais franchement, je crois qu'avec sa chance, il n'a jamais du voir de sa vie autre chose qu'un plan mou...

Allez mon Doudoux je t'en veux pas. On va le chercher ce skidoo et je vais te le préparer aux petits oignons avec de la tôle et des pare-chocs exprès pour toi.

Allez salut tout le monde






22/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres