loin l\'un de l\'autre

loin l\'un de l\'autre

Démarrage du KASS (dernière partie)

Samedi 20: 13h00.

J'ai décidé de manger en vitesse afin de pouvoir me remettre très vite au travail. Et surtout au démarrage du KASS. Apres avoir chargé deux batteries 12V 75A (elles sont différentes des deux premières -12V 50A- ce qui aura une incidence sur la suite) dans la chargeuse je repars vers le KASS. Là bas, horreur et désolation, ce n'est pas le chauffage qui avait stoppé mais le groupe 220V. Et je ne sais pas depuis combien de temps puisque j'étais en train de manger. Mais l'intérieur de la bâche était encore chaud. Apres une brève tentative de remise en route du groupe (seulement 30 secondes avant que je ne décide de passer à autre chose au lieu de m'acharner), je décide de mettre les dernières batteries en place et de faire un démarrage. Si ça ne marche pas, tant pis, je vais me coucher. On tentera notre chance une autre fois.

Je vous ai dit que les 4 batteries étaient différentes. Normalement, il faut mettre 4 batteries OPTIMA Rouge 12V 50A. Moi, j'avais préparé 2 OPTIMA rouge et, pour assurer le coup s'il fallait un peu tirer sur le démarreur, 2 OPTIMA Jaune 12V 75A. Le hic, c'est que les OPTIMA jaunes sont plus grandes et qu'avec ces 4 batteries, il n'est pas possible de les mettre dans la même configuration qu'avec 4 OPTIMA Rouge. Je dois donc démonter les deux rouges déjà en place pour pouvoir placer les 4 batteries ce qui ne fut pas choses faciles car les câbles en place sur le KASS ne permettaient pas plusieurs choix.

Un quart d'heure après, les batteries sont en place. Je débâche partiellement le KASS histoire d'avoir le pot d'échappement à l'extérieur de la bâche, me mets au poste de pilotage. La clé de 
contact est mise en place, j'appuie sur le bouton Start et le moteur part. Je jubile intérieurement. De courte durée car le moteur se coupe au bout d'une minute. Je me dis que pourtant le gazole ne peut qu'être liquide, il fait -40°C à l'extérieur (le gazole gèle à -44°C), je me souviens alors que j'avais oubliais de régler la molette de réglage du ralenti. Huit mois sans se servir du KASS et on en oublie certaines subtilités. Je relance donc l'engin, qui finalement part pour de bon. 
Il est 14h, opération réussie avec succès et un peu de chance. C'était un peu un pari de le sortir maintenant ce qui fait que nous pourrons profiter de ses services des que la température remontera au-dessus de -50°C. L'an dernier, nos prédécesseurs l'ont redémarré le 22 octobre.

Mais revenons à nos moutons. Je peux donc continuer à débâcher le KASS. Patrick, qui vient de finir la vaisselle vient me prêter main forte et Doudoux nous rejoint pour faire quelques films (bientôt visible sur l'un de nos blogs). Apres une bonne heure à tout remballer, je fais faire ses premiers tours de roues à l'engin, lui fait faire le tour de la base afin de tester que tout va bien, vérifier que la lame marche bien, faire le plein et décide de commencer à déneiger la plate forme. Profitions en, la température le permet.

Le véhicule est donc désormais à Concordia, branché sur le 220V et prêt à partir à la seule condition que la température soit supérieure à -50°C. Je n'ai pas envie de casser une chenille. Certains travaux sont déjà prévus dessus comme un changement de flexible ou la réparation des essuies glace. Mais ce sera sûrement pour le mois prochain.

A plus

Seb



25/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres